ZD

Ia ora na !

Ce blog a pour vocation de parler de notre aventure vers le Zéro Déchet, ou Ahure Pehu dans la langue de Vaiana, et de comment c'est encore plus compliqué à mettre en place sur le fenua.

 

D'abord, c'est quoi le Zéro Déchet ??

Pour les novices du terme c'est un mouvement qui prend de l'ampleur (à la mode quoi) lancé par quelques illuminés qui ont décidé qu'ils ne voulaient plus produire de déchets du tout. 

Les plus célèbres sont sans conteste Béa Johnson, françaisé émmigrée aux States qui raconte son cheminement sur son blog :

Zero Waste Home

Refuse, Reduce, Reuse, Recycle, Rot (and only in that order) is my family's secret to living waste-free since 2008! Ma devise (Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Composter), a réduit nos déchets ménagers à moins d'un litre par an !

http://www.zerowastehome.com

et dans son livre :

zoom 

C'est bluffant de voir qu'elle arrive, avec sa famille, à faire seulement 1 pot de déchets par an (alors que la quantité de déchets produite par un français moyen est de 354kg par an (source CNIID), pour info ça fait PEUR et qu'un avoisine les 500kg par chez nous (source fenua ma)), et franchement marrant de voir qu'elle a testé plein d'idées, des pires et pas des meilleures qu'elle n'hésite pas à partager.

Et les petits frenchies rigolos de  la :

zero déchet family

Notre famille a décidé de réduire ses déchets au maximum. Objectif, zéro déchets pendant 1 an ! Vous pourrez partager avec nous cette aventure, les problèmes rencontrés et les solutions apportées. Tout cela sous forme d'articles, photo et bien sûr de BD !

http://www.famillezerodechet.com

qui viennent également de sortir 2 livres que je vous conseille :

zoom et Les Zenfants Zéro Déchet - Ze mission , que je peux sans problème prêter aux gens qui me le demanderont gentiment ; )

Cette tendance fait des émules et ce qui m'a le plus surprise c'est de constater que dans mon entourage d'amis, moi qui suis d'habitude un peu la seule 'hippie' écolo, plusieurs de mes amies étaient en train en même temps de découvrir le concept. 'Les grandes idées sont dans l'air' comme dit Patricia !

Depuis longtemps cette problématique du déchet généré me tarabuste, et notamment du déchet plastique. En ce qui me concerne je ne serai probablement jamais une 'pure et dure' mais je veux absolument pouvoir m'affranchir au maximum de l'utilisation de produits dérivés du forage pétrolier. Et quand on habite sur un caillou au milieu du Pacifique, ça s'annonce.. Eeeeaaasy.

Le principe est simple et bien résumé par Béa : 

Alors ya plus qu'à..

REFUSER : vraiment pas facile. Le 'Non merci !' poli avec un grand sourire passe relativement bien pour un sac plastique, mais beaucoup plus difficilement pour le jouet du Mac Do ! J'en profite de plus en plus et je m'enhardis pour dégainer mes sacs en tissu et expliquer mon ZP. Une prochaine étape : acheter nos propres gobelets inox à garder dans le sac de maman pour pouvoir accepter le jus de fruit dans l'avion, à la sortie du théatre etc mais pouvoir refuser les 2 min de plastique jetable qui vont avec. Et petit à petit, plein d'autres 'refus' gentils qui se mettent en place. Mais c'est pas toujours facile et on a pas toujours envie de passer pour l'illuminée de service..

Les adeptes du ZD font leur courses avec une armée de sacs en tissu et de boîtes type Tupp. (en verre en ce qui me concerne, couvercle en plastique, Super U Taravao, je sais plus quelle marque, mais ça marche bien aussi avec des bocaux de compote ou de haricots et c'est réutilisé) et se régalent de produits :

- Locaux : tu limites au max l'impact 'Par avion' (ou bateau, d'ailleurs, je suis pas sûre que ce soit moins pire). Pléthore de petits vendeurs sur les bords de route qui vendent le taro, les mangues etc fruits et légumes de saison, frais, et même s'ils ne sont pas estampillés bio, souvent sans pesticides. Tu diras juste non merci pour les filets, barquettes et sacs plastiques, toujours avec le sourire ! (A Hitia, l'autre jour la vendeuse m'a même dit 'Ah tu fais le zéro déchet, comme la dame qui est passée à la télé, là, Béa Johnson !' comme quoi, même au bout du monde..) Et tu n'as plus qu'à apprendre à cuisiner tout ça (un jour je vous raconterai l'immonde 'taro carbo' que j'ai fait ingurgiter à ma famille et à mes amis)

Pour le lait et la crème, une seule ferme ici, celle de Taravao, qui vend le 'lait frais' (pasteurisé) en emballage recyclable et des pots de crème fraîche (seulement à Sup U, pas à Carrouf) pas recyclables.

- Achetés en VRAC. Alors le vrac, à Tahiti c'est.. nulle part. Pas faute d'avoir cherché, demandé dans tous les magasins bio, envoyé des mails à tour de bras, nada. Trop humide ici, fut la réponse. Comme je suis quand même un peu têtue, j'ai contacté les gens qui fabriquent et commercialisent les distributeurs à vrac (et c'était pas facile à trouver !) mais ils m'assurent que leurs systèmes sont tout à fait conçus pour ne pas rencontrer de problème d'humidité, même sous les tropiques.. Alors ?? 

Donc quand tu vis ici, le vrac, tu oublies. Tu privilégies les emballages recyclables : carton, boîtes de conserve ou verre. 

- Pour les produits d'origine animale, quand tu te considère encore omnivore et que tu n'as pas encore succombé à la mode du Vegan déjà, tu réduis la quantité. La biologiste férue de nutrition te dis que tu n'as pas besoin de protéines d'origine animale plus d'une fois par jour, voire 2 fois par semaine (sauf quand tu es enceinte ou pour tes enfants, qui eux sont en pleine croissance !), en plus c'est cher, pas écolo et vraisemblablement pas local du tout. Mais tu peux acheter de la délicieuse viande Néo-zélandaise, des chevrettes de la Presqu'île et du poisson bien frais à la boucherie de Hamuta et si tu leur demande gentiment ils le mettront dans ton Tupp ! 

IMG_8954

Mais on a fini par persévérer et 'Tadam' ! (Hamuta, pas Carrouf, désolée pour la pub)

UPDATE : Ca marche aussi au EasyMarket de prince Hinoï

REDUIRE : Alors là, pas facile non plus.

Déjà, on a déménagé. En avion, quelques meubles en bateau, dans des cartons et du papier-bulle. Moyen moins. On allait pas non plus venir à la nage, le vélo d'appart sur le dos, mais c'est sûr qu'on a pas tout bon sur l'empreinte carbone. 

En plus, finances peu plorables oblige, on a pas acheté une voiture neuve électrique ou hybride mais une vénérable Scénic dont on a depuis a peu près changé toutes les pièces. MAIS quand même, la plupart de nos meubles (lits, bureaux, bibliothèque..), électroménager (frigo, machine à laver, lave vaisselle, micor-ondes etc) ont été chinés par moi-même et transbahutés par ma moitié sur les petites annonces et d'occasion : 

 

Les petites annonces polynésiennes - Annonces à Tahiti en Polynésie

Petites annonces Tahiti, Vendre, Acheter, Louer en Polynésie - Site de référence. 100% Gratuit.

http://petitesannonces.pf

 

BIG-CE Le portail Polynésien des Comités d'entreprises

BIG CE propose des avantages et réductions toute l'année dans plus de 450 enseignes de Tahiti et ses îles, sur présentation de la carte BIG CE ! Vous pouvez déposer gratuitements des petites annonces. Retrouvez aussi les programmes cinéma de Tahiti et des jeux pour gagner des chèques cadeaux et bons d'achats.

http://big-ce.pf

 

Accueil - FenuaDeal.pf

Accueil - Petites annonces gratuites à Tahiti et en Polynésie

http://www.fenuadeal.pf

 

 

Mais aussi un max de jouets et de livres pour les monstres que j'ai pu trouver, toujours chez les particuliers, mais aussi dans les dépôts ventes du fenua, qui ne sont pas légion :

2 adresses pour le dépôt vente MAITAI, à Faa'a et à Taravao (cf leur page FB) et West Api

Mêmes adresses pour les vêtements d'enfants, mais c'est un peu plus délicat de trouver des choses de bonne qualité et qui vont pouvoir ne pas être trop abîmés par les monstres..

C'est simple : tu déposes tes affaires, elle te dis combien elle compte les vendre, son %, si tu es d'acc tu signes (sinon tu reprends ou tu négocies) et ce qu'elle ne veut pas elle peut toujours trouver à le dispatcher gratos à des amis à elle dans le besoin = un intérieur désencombré (Dominique Loreau, une autre de mes 'papesses') sans la culpabilité de jeter et une petite rentrée d'argent, toujours bienvenue. En plus c'est assez rigolo, pour l'adepte du shopping que je fus, de farfouiller dans les fringues et de dénicher des pépites (attendez donc un peu de voir ma robe 'années 30' chinée à 1990XPF !) ou d'échanger la chemise-que-ton-mari-ne-met-jamais contre le moule à cake dont tu as besoin pour lui faire une soirée anniversaire réussie ! 

UPDATE : Cela fait plus d'un an que je passe devant tous les jours et je viens juste de me rendre compte de son existence : le dépôt-vente PURA PURA à Mahina, à côté de la station Shell. Un abonnement de 3000XPF par an et elle rajoute 30% au prix que tu fixes sur ce que tu souhaites vendre.

Et sinon, partout tout le temps des puces sont organisées les WE, il faut se tenir au courant et fureter la bonne affaire..

Application directe du principe 'REUTILISER' puisque l'impact écolo de l'objet a été absorbé par quelqu'un d'autre et que surtout je n'ai pas eu besoin d'acheter du neuf et par là même de générer une demande, donc de créer une offre et de bazarder un paquet de cartons, polystyrène et plastiques en tout genre qui vont avec. Par contre, pas de garantie pour l'électroménager, sauf acheté très récemment, il faut vivre avec l'idée qu'on ne va pas te secourir illico presto pronto quand ta machine va tomber en panne.. ce qui soyons honnêtes, arrive de toute façon très rarement. Donc du flair dans le choix de ton occaz, pas trop pourrie non plus.. et bien sûr de la chance. En ce qui nous concerne, à part la voiture (mais on peut pas dire que notre ami garagiste ne nous avait pas prévenu !) pas ménagée et le sèche-linge, cadeau d'Inès qui nous a quitté récement et que Ludo n'a pas su réparer, on est plutôt contents de nos achats ! Est-il besoin de mentionner la baisse drastique de la facture s'il nous avait fallu acheter tout ça neuf ?

En tout cas, le réflexe est pris : quand un besoin se fait sentir, c'est d'abord les petites annonces ou le dépôt vente AVANT l'idée de l'achat neuf !

REPARER : On avait déjà pas mal le réflexe de toute façon, papa bricolo et maman couseuse mais on dégaine de plus en plus facilement le tube de colle (pas ZP du tout !) pour rallonger la durée de vie des chaussures etc. J'ai trouvé un réparateur pour la machine à coudre (Célestin à Faa'a), un cordonnier (CHABERT, Arue, pk 4.2 côté mer, à côté de MIN CHIU Funéraires Face à la Station MOBIL), quand le tube de colle ne fait plus effet et les Colibris de Tahiti envisagent un 'repair café', que j'aimerai beaucoup pouvoir voir venir..

 

Accueil - Colibris Tahiti

Inspirer, relier, soutenir, ceux qui souhaitent participer à une transformation écologique et humaine de la société à Tahiti.

http://colibris-tahiti.org

 

RECYCLER : une évidence. Le bac vert, ici, c'est les mercredi, et tout est envoyé en Asie ou en Nouvelle-Zélande pour traitement.

 

FENUA MA, le syndicat spécialiste du tri en Polynésie française

Bienvenue sur le site de FENUA MA, spécialiste du tri en Polynésie française

http://www.fenuama.pf


Chez nous, à l'heure actuelle, il est au 3/4 plein, contre 1 entier par semaine il y a quelques temps. Petite victoire !

 

COMPOSTER : Plein de questions nous sont posées à ce sujet. Composter, ça veut dire mettre les déchets organiques à disposition des insectes et autres bestioles qu'on a jamais trop envie de voir pour qu'ils fabriquent de l'humus. pour faire un bon compost, réutilisable ensuite au jardin, plein de guides et d'idées faciles sur le net par ex :

Vous avez cherché pour compost - consoGlobe

Faire son compost maison permet d'obtenir un engrais 100 % écolo, par la fermentation des déchets organiques grâce à l'oxygène. Le compost permet également de réduire le volume de vos ordures...

http://www.consoglobe.com

Mais sinon, tu n'es absolument pas obligé de t'appliquer pour t'en resservir : le notre sert juste de 'poubelle magique' c'est à dire qu'on a beau le remplir, il ne déborde jamais et se 'tasse' naturellement. 4 planches (récupérées dans la remise et relativement égales en taille) un peu enterrées, supportées par des cailloux, vissées entre elles, une 5ème avec un 'manche' pour la soulever et en 10 min c'était construit ! Un saladier dans la cuisine, à côté de l'évier et que l'on peu déplacer sur le plan de travail (bien pratique) et qu'il faut vider tout les jours.. D'où l'interêt que le compost ne soit pas trop loin non plus de la maison ! Pas d'odeurs particulières. Par contre si tu laisse ton saladier trop longtemps sans le vider, (3 jours, par ex ; ) tu pourras partir à la chasse aux vers de mouches ! On y met également les déchets végétaux, les cotons et mouchoirs en papier et même les cartons à pizza !

 

La version américaine introduit une notion fondamentale dans la pyramide vue précédement :

REPENSER (pour les non-anglophones) : le ZD, c'est un mode de vie. C'est un 'objectif', inatteignable of course (enfin inatteint en ce qui nous concerne). Mais une philosophie qui change notre regard sur notre comportement et nous amène progressivement à questionner chacun de nos gestes, de nos habitudes et à les transformer pour les 'améliorer' et réduire leur impact négatif sur notre environnement. Et c'est bon pour tout : le porte monnaie, déjà, les enfants, qui s'investissent et prennent conscience de leur impact et de leur place dans le monde, nous mêmes bien sûr, notre moral : avoir l'impression de 'faire' un tant soi peu quelque chose, ou en tout cas de 'ne pas faire de mal' c'est hyper gratifiant.

Si vous ne me croyez pas, vous n'avez qu'à essayer !

Nana !