Ia ora na !

Pour continuer dans la démarche 'Fablab, je crée ce que je veux utiliser' ; nous avons participé, Pierre-Henri et moi, au challenge 'Dress code' du digital festival qui se tenait ce WE à Papeete :

Trois challenges étaient organisés durant le Digital Festival Tahiti 2017 dont un FabLab Dress Code. Les créateurs, apprentis-couturiers, stylistes, modélistes 3D et artisans du numérique devaient réaliser des robes de soirée polynésiennes connectées. C’est Merani Itchner qui a remporté le challenge !

Les équipes participantes avaient 36 heures pour réaliser des robes de soirée polynésiennes connectées sous le thème : « La vahine à Montréal ». Et créer un style polynésien à l’heure du digital. Imprimante 3D, couture, tressage, broderie numérique, électronique… « C’est le mariage de la mode et de la technologie », a résumé Annick Laroche, créatrice de la société UDesign Fashion, et animatrice de ce challenge.

Et c’est Merani Itchner de M mes créations, qui a remporté le premier prix. Le défilé a mis en avant toutes les idées et les nouvelles techniques utilisées par les participants : dessin gravé au laser, découpe au laser, impression 3D, des leds sensibles aux applaudissements, dessins numérisés et brodés… Le numérique est inépuisable en termes de créations !

La gagnante a reçu un accès à la plateforme UDesign pour une commercialisation sur le marché canadien, une bourse ainsi qu’une formation d’un mois au Collège Lasalle de Montréal.

http://digital-festival-tahiti.com/merani-itchner-gagne-challenge-dress-code/ (photo et article du site)

On avait décidé d'utiliser, parmi les matériaux fournis, un FA-BU-LEUX strech haute couture de Donna Karan dans lequel, après maintes hésitations, j'avais résolu plutôt que de risquer de l'abîmer de mes doigts malabiles de couturière amatrice, de m'envelopper à la manière d'un paréo.. et de le fixer avec 3 pin's. Je n'ai malheureusement, (difficile de justifier ne pas aller travailler pour aller 'jouer') pas pu être présente au Fablab monté pour la circonstance par Patricia à la CCISM ; Pierre-Henri a du se débrouiller seul pour réaliser à la découpeuse laser les nacres dont j'avais parsemé la robe, les fleurs et les feuilles d'érable dans les différentes peaux mises à notre dispostion avec lesquels nous avons ensuite réalisé la couronne et la taille (je remercie ma 'petite main anonyme' qui répond toujours présente quand j'ai besoin de tresser une taille !).. et bien sûr l'électronique qui m'a permis de briller 'de milles feux' !

J'ai beaucoup aimé l'expérience (moins quand il a fallu que je fasse le mannequin tout sourire évoluant 'gracieusement' sur mes échasses fétiches.. mais je ne me suis pas ridiculisée en me vautrant dans mon drapé, malgré les nombreux pièges des marches qu'il fallait sans cesse monter et descendre) et j'espère bien pouvoir l'année prochaine, me lancer à fond dans le challenge ! Et pouvoir expérimenter moi-même les différentes machines mises à disposition. L'occasion en tout cas de faire de belles rencontres.

IMG_9596

IMG_9597

 Work in progress..

IMG_9670

IMG_9668

 

Nous avons utilisé la découpeuse laser pour fabriquer fleurs et feuilles d'érable dans les peaux et le cuir ; j'ai également parsemé ma tenue de nacres et de keshi (belle invention le pistolet à colle !)

205

 

Ma couronne de fleurs et ma taille brillaient de milles feux grâce au circuit concocté par Pierre-Henri !

IMG_9622

 

TADAM !

IMG_9626

IMG_9663

 Fin de 2 journées intenses et éprouvantes et merveilleusement enrichissantes avec Patricia.. 

 

Pour allécher les amateurs, petit aperçu de ce que des pros sont capables de faire avec les outils numériques :

207

 

Magnifique cuir chocolat, plissé juste comme j'aime..

208

 

.. dentelle dessinée et découpée au laser, une pure merveille..

206

.. fleurs de la robe et accessoires dessinés au stylo 3D, incrustés de perles et qui s'illuminent en fonction des applaudissements..

Du beau travail, de belles idées !

En espérant pouvoir participer à nouveau l'année prochaine, et inspirer de futurs participants !